Les règles pour obtenir la mention Fait Maison

Publié le : 17/01/2019 15:51:52
Catégories : Conseils Rss feed

Les règles pour obtenir la mention Fait Maison

Depuis le 15 juillet 2014, les restaurants de type traditionnels, mais aussi les chaînes de restaurants, les restaurations rapides, ou encore les traiteurs qui proposent des plats préparés dans leur boutique peuvent prétendre à faire figurer sur leur devanture la mention "fait maison". Mais attention à respecter certaines règles!

Que signifie la mention "Fait Maison"?

Sur le principe, cela est assez simple. Pour pouvoir être qualifiés de plats fait maison, vos préparations, qu'il s'agisse d'une entrée, d'un plat chaud ou d'un dessert, doivent être entièrement cuisinés et transformés sur place, dans vos cuisines, à partir de produits bruts, c'est à dire non cuits, ou dénaturés par quelque procédé que ce soit.

Les seules exceptions à cette règle concernent les produits qu'un consommateur ne s'attend pas à ce qu'ils soient confectionnés sur place comme le fromage, les pâtes,...

En d'autres termes, les produits autorisés pour obtenir la mention "fait maison" sont:

  • Les produits crus, c'est a dire ayant été réceptionnés par le restaurateur sans avoir été modifiés dans sa nature et en particulier par un mélange avec un autre produit, ou par chauffage préalable. Par exemple les fruits et légumes crus, les poissons et crustacés frais,...
  • Sont aussi autorisés le fromage, matières grasses alimentaires, le lait, crème fraîche, pain, farines et biscuits secs, salaisons, saurisseries et charcuteries (sauf terrines et pâtés), légumes et fruits secs ou confits, la choucroute crue, les pâtes et céréales, le sucre, la gélatine, les condiments, épices, aromates, levure, concentrés, abats blanchis, chocolat, café, tisanes, thés et infusions, sirops, vins, alcools et liqueurs, les fonds blonds, bruns et fumets ainsi que la demi glace (appellation officielle des réductions des fonds).

Mais attention à ne pas confondre le "Fait Maison" avec le label "Maître Restaurateur"

Quelle est la différence entre la mention "Fait Maison" et le label "Maître Restaurateur"?

A la différence de la mention "Fait Maison" où chaque restaurateur peut juger soi-même s'il peut afficher le logo sur sa devanture ou sa carte, le label "Maître Restaurateur" est un label d'état créé depuis 2007 par l'association française des maîtres restaurateurs et l'État, et qui a pour but de garantir la qualité des restaurants par une certification délivrée pour une durée de 4 ans après la réalisation d'un audit par un organisme indépendant.

Ce titre répond à un cahier des charges bien précis, qui garantit une cuisine entièrement faite maison à base de produits frais, un respect des règles d'hygiène et de sécurité au sein des cuisines, et un accueil de qualité. En France, plus de 3500 restaurants portent désormais ce titre à l'heure actuelle, des grandes tables à la renommée internationale au petit bistrot de province.

En résumé, le logo "Maître Restaurateur" assure les consommateurs que la totalité des mets de la carte sont fait maison après la réalisation d'un contrôle minutieux, tandis que le logo "Fait Maison" ne nécessite aucun contrôle particulier auprès d'organismes.

En quoi la mention "Fait Maison" est un plus?

Ces dernières années et plus précisément depuis 2012, la fréquentation des établissements de restauration est en déclin, principalement à cause de la baisse du pouvoir d'achat. Ainsi, pour tirer les prix toujours plus vers le bas, certains restaurateurs n'hésitent pas à utiliser de nombreux produits industriels ne nécessitant que très peu de travail, voire une simple remise en température.

Ces restaurateurs ayant recours de manière abusive à tous ces produits, ainsi que de nombreux scandales alimentaires relayés par les médias ont créé petit à petit un sentiment de trahison auprès des consommateurs, qui ont peu à peu terni l'image du secteur de la restauration. Les consommateurs recherchent aujourd'hui une véritable transparence et souhaitent revenir vers de l'authentique.

C'est pourquoi aujourd'hui, même si les habitudes du consommateur ont tendance à s'orienter vers des repas de moins en moins cher et de plus en plus vite, il recherche néanmoins à consommer de plus en plus sain. C'est là où le "Fait Maison" fait toute la différence.

Ainsi, à travers la mention de "Fait Maison", le restaurateur répond au besoin de transparence exprimé par le consommateur.

Quelles démarches pour obtenir le label "Fait Maison"?

Il n'y a pas! C'est une démarche volontaire. C'est vous seul qui jugez si vous êtes éligible.

Comment informer le client

On distingue 3 cas de figure:

  1. Soit vous ne préparez aucun plat "Fait Maison", vous avez dans ce cas interdiction d'utiliser les thermes "Maison" ou "Fait Maison", ou le logo officiel.
  2. Soit tous vos plats sont "Fait Maison", vous pourrez alors afficher le logo "Fait Maison" (une casserole surmontée d'un toit) à un endroit unique et stratégique de votre établissement, afin qu'il soit bien visible par vos clients. Vous pouvez également l'imprimer sur vos menus, et l'afficher sur votre site internet.
  3. Soit vous ne préparez qu'une partie des plats, dans ce cas, vous pourrez indiquer la mention ou le logo en face de chacun des plats "Fait Maison" sur votre carte.

L'option de l'utilisation du logo ou de la mention "Fait Maison" sont laissées au libre choix des professionnels mais il est recommandé de s'en tenir au modèle du logo afin d'assurer un repérage rapide et efficace par le consommateur.

Téléchargez gratuitement le logo du label "Fait Maison" pour vos supports d'information!

Label logo Fait Maison

Les limites du "Fait Maison"

Ce dispositif se limite seulement aux étapes de transformation dans les restaurants et non à leur mode de production, autrement dit, l'origine des produits travaillés et transformés n'est donc pas prise en compte.

De plus, choisir et cuisiner des produits crus demande beaucoup plus de temps que de réchauffer un simple produit déjà cuisiné. Les professionnels estiment que 20 à 30 % de main-d’œuvre supplémentaire serait nécessaire pour réaliser un plat entièrement fait maison par comparaison à l’assemblage d’un plat à base de produits industriels.
Ce surcroît de main-d’œuvre peut toutefois être compensé par des coûts de matière première moins élevés pour un prix de revient final comparable. Par exemple, un kilo de pomme de terre acheté en saison coûte trois fois moins cher à l’achat qu’un kilo de frites surgelées !

Qu'est ce que je risque en cas de fraude?

Si vous affichez la mention "Fait Maison" sans légitimité, cela est qualifié de publicité mensongère ou de publicité trompeuse, puni comme la tromperie. Ce délit est passible de 2 ans de prison et/ou d'une amende de 37500€.

C'est la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes) qui est en charge de contrôler que les informations affichées par les restaurateurs soient exactes. 

Partager ce contenu